Plan d'aménagement des cours à distance

QUELLES SONT LES ETAPES DE LA MISE EN PLACE DU DISTANCIEL ?

En quelques lignes, voici les incontournables dans la mise en place d’un enseignement à distance. Celui-ci peut être synchrone (l’enseignant et les élèves interagissent ensemble en même temps) ou asynchrone (l’enseignant et les élèves communiquent les uns après les autres, séquentiellement).

IMPORTANT : votre premier interlocuteur est l’administrateur réseau et le RUPN (Référent pour les Usages Pédagogiques du Numérique) de votre établissement. Il saura déjà vous informer à propos des outils de l’espace numérique de travail (ENT) qui permettent de travailler et évaluer à distance (ex : répertoire partagé, QCM intégré) afin de vous faciliter la tâche et vous faire gagner du temps. Il saura aussi vous conseiller par rapport au RGPD (règlement général sur la protection des données).

ETAPE 1 :

LE RECUEIL AUPRES DES ELEVES

Un formulaire en ligne, envoyé par mail aux élèves de la classe sur l’espace numérique de travail de l’établissement (ENT) permet de connaître le taux d’équipement et de débit internet à leur domicile. Les questions peuvent porter sur le type de machine (smartphone, ordinateur, tablette), l’accès à internet (débit suffisant pour visionner des vidéos en basse résolution) et la possibilité pour l’élève d’être en binôme avec un(e) camarade en proximité géographique. Ce dernier point présente deux avantages :

  • Diminuer le nombre de connexions simultanées en cas de webconférence. On diminue donc le risque de problème de débit ou de déconnexion
  • Favoriser le travail à deux, plus porteur dans les apprentissages à distance

En termes d’outil de sondage, préférez un outil de formulaire qui respecte les données personnelles des élèves car ils devront peut-être mentionner leurs coordonnées (nom, prénom) et qui synthétise les réponses dans une feuille de calcul. C’est facilitant pour trier les données, les partager etc…

Point d’attention à l’issue de l’étape : identifier les élèves qui sont en carence sur l’un ou l’autre des aspects techniques. Cela signifie donc d’anticiper et d’organiser un parcours d’apprentissage adapté.

ETAPE 2 :

LE CHOIX DES RESSOURCES

Les ressources et outils d’enseignement en ligne et à distance sont nombreux voire trop nombreux. Afin de faire un choix réfléchi et pertinent pour l’animation des cours, en voici une liste limitée. Celle-ci n’est en rien exhaustive :

Pour consulter des manuels scolaires gratuitement :

  • Il y a Lelivrescolaire : disponible sur tous supports. Le livre du professeur est sous format doc donc modifiable.
  • Accès gratuit à certains des éditeurs en cliquant ICI.

Pour collaborer à distance sur différents outils en ligne, voici un récapitulatif :

 

NOM

DOMAINE

OPTIONS/POINT FORTS

Skype

Visioconférence

(gratuit ou payant)

Visio, Tchat, partage d’écran

Framatalk

Visioconférence

(gratuit ou payant)

Visio, Tchat, partage d’écran.

Léger en installation

Framapad

Traitement de texte

Facile d’utilisation, logiciel libre

Framacalc

Tableau sous classeur

Facile d’utilisation, logiciel libre

Plectica

Carte heuristique

Pratique et intuitive

Socrative

Quizz

Collection de quizz déjà présente

Artsteps

Création de galerie virtuelle

Possibilité d’intégrer un commentaire sonore à une affiche créée par les élèves.

Screencast-o-matic

Création d’une vidéo d’écran

Gratuit pour des vidéos de 5 mn (tutoriel, présentation d’une activité)

Discord

Forum d’échange

Facile à partager

 

Si vous recherchez d’autres ressources, vous pouvez télécharger le document de synthèse d’Outil TICE.

Si les élèves de l’établissement possèdent un compte office 365, des outils collaboratifs comme Team offrent de belles fonctionnalités. Le CNED propose également de créer une classe virtuelle depuis son site.

Nous mentionnons enfin trois sites de ressources disciplinaires :

  • Edubases un recueil d’activités testées en classe et validées par les IPR.

-La banque de données BRNE (Banque de ressources numériques pour l'Ecole).

-La banque de ressources Eduscol.

Point d’attention à l’issue de l’étape : Il est parfois tentant de se laisser séduire par une entrée « outil » à la suite d’une expérimentation locale et personnelle. Il est pertinent d’identifier plutôt d’abord les objectifs pédagogiques afin de sélectionner l’outil le plus adapté pour y parvenir. De même, un essai préalable avec quelques élèves est indispensable afin d’identifier les points d’attention dans la mise en place d’un outil.

Si vous réalisez une visioconférence, il existe des produits (payants pour la plupart) permettant de faire un enregistrement de celle-ci. Idéal pour partager avec les absents ou ayant eu des problèmes de connexions.

ETAPE 3 :

LE CHOIX DU DISPOSITIF

Il est possible d’assurer un enseignement tout à distance soit en temps asynchrone, soit en temps synchrone, soit les deux.

  • En temps asynchrone seul, l’enseignant envoie aux élèves une feuille de route mentionnant des ressources et demande que les élèves déposent leurs travaux sur un répertoire partagé ou par mail.
  • En temps synchrone, l’enseignant est en interaction avec les élèves pour donner les consignes, accompagner les apprentissages, répondre aux questions.
  • Il est possible d’alterner les deux si l’on souhaite des temps de travaux en autonomie et des temps de régulation individuel ou collectif.

Ces temps peuvent prendre différentes formes :

  • Un forum où l’on poste par écrit et l’on répond (plutôt asynchrone)
  • Un tchat écrit, audio, audio-vidéo pour des échanges en direct. De tels tchats existent sous Skype ou framapad par exemple.
  • Une feuille de route (plan de travail, fiche d’activité) : les élèves travaillent à distance. L’enseignant est en soutien ou pas,
  •  Par Tchat écrit, audio ou audio-vidéo.
  • Une visioconférence dans laquelle l’animateur peut présenter une notion aux élèves qui peuvent poser des questions.

Point d’attention à l’issue de l’étape : Ces nouvelles modalités nécessitent de la part de l’enseignant et des élèves un temps d’apprentissage. Cela implique un temps de prise en main qu’il est important d’intégrer dans les premières séances. De même l’accompagnement des élèves est essentiel pour prendre de bonnes habitudes. Les règles d’utilisation des forums et autres dispositifs suivent celles de la charte internet de l’établissement généralement signée en début d’année. Enfin, si l’enseignant se lance dans l’animation d’un temps synchrone, qu’il n’hésite pas à diminuer le nombre d’élèves inscrits (moitié de classe par exemple). Il peut également être accompagné par l’administrateur informatique ou le(la) RUPN de l’établissement (Référent pour les Usages Pédagogiques du Numérique).

EN CONCLUSION

La mise en place d’un enseignement à distance peut se faire mais nécessite des précautions : le dispositif est nouveau pour l’enseignant et les apprenants, l’aspect technique, l’ingénierie pédagogique et l’animation d’un tel cours sont à mener de façon simultanée. La politique « des petits pas » et la programmation d’un bilan auprès des élèves permettent de monter en compétences dans ces nouvelles modalités d’apprentissage.